Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Iannoa » Ven 6 Mai 2011 23:35

hum hum du CR en prevision on aime ;)
Bonne journée les gars
Avatar de l’utilisateur
Iannoa
Pastis sans eau... autrement surnommé Troll 1er !
 
Messages: 12518
Inscription: Mar 13 Oct 2009 13:44
Localisation: Auvergne

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Twangking » Ven 6 Mai 2011 23:39

Arg je suis vert !!! Amusez-vous bien, je penserai à vous ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Twangking
Éleveur de guitares
 
Messages: 11107
Inscription: Dim 24 Jan 2010 17:31

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Alain » Sam 7 Mai 2011 10:46

Twangking :

Imagine : ils arrivent, on descends leurs matos, on installe tranquille, on prends l'apero sur la terrasse, t'imagines bien encore là, ensuite une bonne petite bouffe dehors au soleil, tout ça sur fond de musique Iroisiennistocairn....t'es encore là ?....puis après café + petit dijo, et ensuite en avant la musique.......hein ????????? quoi ?????????? on vient de me dire que tu es tombé à la renverse..........désolé............ :piano: :pompom: :piano: :pompom: :yeah: :piano: :yeah:

Ca va aller, Twangking, ça va aller, tu reviendras un jour chez moi, promis :rotf: :rotf: :rotf:

Image

Alain ;)
Iroise 500, Ensemble Cairn Nitro / KO2, CD Cairn FOG 3 Soft, câble Cairn XO3 XLR et RCA, Marantz TT221 cellule Shure M95ED, Beyer DT 880.

Et pis c'est tout !!
Avatar de l’utilisateur
Alain
Equipe du forum
 
Messages: 1792
Inscription: Lun 12 Oct 2009 19:07
Localisation: Sud Seine et Marne, mais d'origine Angevine.

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Twangking » Sam 7 Mai 2011 14:09

Arg, c'est salaud ce que tu fais !!! :rotf:

Vous devez être au dijo à cette heure là donc : "A la votre !" :piano:

J'attends le CR et les photos du Japonnais !
Avatar de l’utilisateur
Twangking
Éleveur de guitares
 
Messages: 11107
Inscription: Dim 24 Jan 2010 17:31

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede U-BooT » Sam 7 Mai 2011 23:10

Un petit mot pour vous dire que l'on est bien rentre après cette longue et enrichissante journée !

Un grand grand merci a Alain et Catherine pour leur accueil très chaleureux et gustatif ! :mrgreen:

Je viens de finir de décharger la voiture et nous sommes pris toute la journée demain : pas de photos/CR avant lundi soir, désolé !

Sur ce : bonne nuit ! ;)
Éleveur de NAS
Avatar de l’utilisateur
U-BooT
Ronflex
 
Messages: 3363
Inscription: Dim 11 Oct 2009 18:37

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede reglisse » Dim 8 Mai 2011 09:17

Surtout que les CRs de U sont mémorables :D
Avatar de l’utilisateur
reglisse
Equipe du forum
 
Messages: 1223
Inscription: Dim 11 Oct 2009 23:10

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Walt Distrait » Dim 8 Mai 2011 12:16

De retour chez Alain, hier, en compagnie de U-Boot.

Petit rappel, l’équipement d’Alain :
-Iroise 500
-Ensemble Cairn préamp / bloc de puissance : Nitro & KO2
-Lecteur CD Marantz SA 8003.

Apport : Sampan 311, caisson Thor, bloc stéréo Denon

L’écoute du jour s’est en fait composée de trois parties.
Acte I, les Iroise
Acte II, comparatif instantané Iroise – Sampan 11
Acte III, ajout d’un caisson aux Iroise.

Acte I, l’écoute des Iroise.

Ma derniere écoute des Iroise remonte à onze ans maintenant. Elles m’avaient charmé à l’époque, et etaient immediatement entrée au panthéon des Cabasse. Je me souviens, j’etais en bateau alors, et mon banquier avait du m’attacher à un mat pour me sauver de la tentation. Le brave homme. Ses agios sont chers, cependant

C’est ainsi qu’hier, le break de U chargé ras la gueule (une paire de sampan 311, un Thor, son bloc stéréo Denon (dont la reference m’échappe pour le moment), une Cdthéque compléte et une giraffe qui couine, parce que c’est une voiture familliale), nous sommes partis très tot, à l’aube, il faisait encore nuit, bref à 9 heures un samedi matin.

En arrivant chez Alain, nous vîmes le fameuse bete de légende, l’unique chien cérbére à une tete. Mais grace à notre courage et notre présence d’esprit, nous passâme l’epreuve valeureusement et pûment garer le break.

Et nous atteignîment la sale au trésor.
Curieusement, je me souvenais des belles plus impressionantes et massives physiquement. Mais c’est vrai que depuis, j’ai connu les colonnes 135. Esthétiquement, les Iroise, finition meurisier, sont des colonnes discrétes, assez intégrables. L’avis de Madame Alain confirme ce point : acceptation difficile au début, plus question de les laisser partir maintenant. Un truc déjà entendu.

C’est vrai que les Sampan 311 de U, posées à coté pour la photo, donnent tout de suite au couple une impression de Don Quichote et Sancho Pança. Les ancetres sont petites, trapues, avec un placage qu’on ne peut pas louper. Les nouvelles sont fines et élancées.

Les Cairn sont egalement de toute beauté. Ce n’est pas nouveau, mais on parle des yeux bleus de Mc, il faut aussi, depuis des années, compter sur l’esthétique toujours réussi de cette marque française.

D’ailleurs, cette association Iroise – Cairn me fait plaisir à plus d’un titre : si la fortune m’avait sourie, c’etait l’association que j’aurais faite dans les années 90.

Allez, premiére(s) écoute (s). Petite entorse à la tradition, puisque le concert de Roger Waters tournait déjà, nous avons attaqués avec In the flesh, juste avant School en live by Supertramp.

Supertramp qui revele déjà des qualités. Belle ampleur, beaucoup d’air, une grande élégance, et un grave qui tape vraiment. C’en est surprenant, à force de voir des photos, on finirait bien par oublier que ces 21 ne sont pas la pour décorer.
Quelques défauts aussi, enfin un –toujours le même – le local. Une petite reverbation et des raisonnances du grave vienent se supperposer au message. Mais c’est le jour et la lune avec les Clipper précédentes.
Et nous revient en mémoire les pubs de Cabasse et la théorie du marketing de l’époque : le SCS, c’est l’émission en un seul point, et le résultat est la. Avant, (et après, vous le verrez avec la Sampan), le son semble « rayer » les murs avant de venir à vos oreilles, comme s’il accrochait le local.
Avec l’Iroise, c’est quand même beaucoup plus lisse. Elles sont clairement plus facilement adaptables au local.

Les disques s’enchainent. Mais le hit de cet après midi, si vous ne devez en retenir qu’un, fut Keep looking, de Sade (3ieme album). Et dans une moindre mesure, The man’s too strong de Dire Strait, morceau sur lequel les deux autres se sont acharnés, poussant le vice jusqu’à ressortir le vynile, c’est vous dire. Mais morceau trop mal enregistré pour etre vraiment probant selon moi.

Donc le Sade illustre parfaitement cette dynamique et reproduction pleine de vie dont est capable l’enceinte. Il y a du levage de pieds, et ça bouge en rythme.

Les disques s’enchainent, donc, et les qualités aussi. On a de l’ampleur, la spacialisation qui, quoi qu’en disent certains, ne compte pas pour du beurre, une grande facilité et aisance à reproduire les morceaux, et toujours du grave, beaucoup de grave.
Pas d’image stéréo, le « traineau du pere Noël », tire d’Amused to death de Roger Waters, c’est pas ça.
Nous décidons de rapprocher un peu les enceintes, en fait une seule, et de les pincer, et nous avons obtenus une amélioration quasi-immédiate.
Mais toujours pas d’image stéréo digne de ce nom. Il aurait fallu peaufiner plus, et surtout je pense que la porte fenetre derriere –et les Sampan entre – y etaient pour quelque chose.
Cepandant, pour moi, le fait de les avoir pincées suffit à attenuer les reflexions et defauts de la piece de maniére notable.

Alain nous ayant fait part de certains avis sur sa platine qui la voudraient déséquilibrée sur l’aigu, voire aggressif.
L’ensemble donne un son très détaillé, et justement, test fait sur les cuivres de Dracula ou les carillons de Mononoke, il n’en est rien, rien ne vient vriller nos oreilles. L’aigu est peut-etre favorisé, en effet, mais nous sommes plus dans les gouts personels que dans l’erreur ehontée.
Les pieges sont evités avec l’aisance de celles qui ne les remarquent même pas.

En résumé : l’Iroise est plus douce que les anciennes (mais moins que les nouvelles).
L’ensemble d’Alain offre une reproduction vivante, détaillée, très détaillée, élégante, et surtout qui reproduit les morceaux complexes avec une grande facilité. Ce point est l’un des plus impressionants.
Et en même temps, l’Iroise n’est pas asseptisée pour autant, ni une enceinte « impressionante », c'est-à-dire qui se fait remarquer. Rien de demo.
Mais c’est un modèle doté d’une vraie personnalité, et qui la differencie (et c’est sans doute ce qui lui vaut son succés) des autres.

Enfin, pour ceux qui auraient des doutes : oui, c’est une vraie Cabasse. Et une grande.

Acte II, comparatif instantané Iroise – Sampan 11

U ayant apporté son bloc Denon et des Sampan 311, nous mettons tout cela en place.
Le bloc de puissance posséde deux sorties pour enceintes, et le passage de l’une à l’autre, ou leur addition, est facilité par deux boutons en façade : A et B. Enfantin.
Nous conservons donc le Cairn Nitro en préampli, et hop, en route pour l’aventure.

Tout d’abord, premiére écoute, juste les Iroise sur le Denon.
En effet, une légende voudrait que ce Denon soit mou du genou. Nous sortons donc les morceaux qui tapent le plus dans ce que nous avons apportés, et en quelques titres, nous sommes unanimes. En deux mots : pi po.
Le Denon tape, et s’en sort très bien.

Les tests débutent, chacun à son tour ira « jouer la télécommande » en appuyant sur le bouton pour commuter les Iroise ou les Sampan.
Nous attaquons donc par le morceau de Dire Strait.

Et la, c’est le drame. Des dents au sol, la Sampan qui gît dans son propre sang, un dernier râle : Iroise m’a tuer.
Même si les deux pinaillent, et je vous laisse lire leurs explication sur CE morceau, nous sommes unanimes dans le constat.

Ensuite du ZZ top (à la jolie pochette), et la c’est pire, l’Iroise deterre le cadavre de la Sampan pour la piétiner honteusement.

La Sampan offre une image plate, elle est nerveuse, plus seche, mais aussi aggressive, et les chuintantes sont distribuées comme les poignées de mains dans un meeting politique. On a vraiment affaire à de la sono (grosse bouillie), avec un son projetté.
En comparaison (instantanée, donc), l’Iroise remet tout en place : profondeur, naturel, evidence.
Cependant, le 30BZ18 sied bien ce genre de musique rythmique.

On enchaine sur un morceau d’un disque test, que je crois etre de Paolo Conte (mais sans certitude) : sur un passage, l’artiste siffle.
Sur l’Iroise, c’est très naturel, appuyé par madame Alain qui nous le confirme, quelqu’un siffle dans le salon.
Sur la Sampan,, vous avez un copain essouflé au téléphone qui tente de vous jouer un morceau pour vous en demander le titre (« mais si, tu sais bien, ça fait … »)

La Sampan n’est pas denuée de qualité, loin s’en faut. Mais nous assistons à la preuve que les ingenieurs de chez Cabasse ont travaillés durant la décénie qui sépare ces deux modéles.
L’enceinte est typique des anciennes, vraiment impitoyable avec les mauvais enregistrements, et bonne avec les bons. Sorte de divinité locale.
A nouveau, le son « accroche » le local et raye tout avant de nous atteindre. Nous avons tentés plusieurs configurations, entre les Iroise, devant, au sol,…

Enfin, vient le moment des voix. Katie Melua, Dianna Crawl (hi hi) et Brel sur les Marquise.
Et la, quelque chose se passe.
Nous preferons les voix sur la Sampan.

Le coté « loupe » de la Sampan semble mieux servir les interpretes que sur l’Iroise, ou les voix semblent plus diluées.
Sur Brel, ce qui est flagrant, c’est que les deux ne timbrent pas pareil. Brel a du corps, de la présence (physique) et des burnes sur les Sampan, il semble timbrer plus aigu sur l’Iroise.
Ceci dit, les marquises est un enregistrement avec de l’effet.
Mais en passant de l’une à l’autre, malgré ces qualités, je trouve la voix un peu « voilée » sur le Sampan, et la trouve plus juste sur l’Iroise.
Mais ou est la vérité ?

Sur les morceaux rythmés, je préfére aussi le son mat et bien plein du 30BZ à celui des 21M.
Je le trouve plus charnu et physique, alors que celui des Iroise semble, je le précise en comparaison directe, un poil artificiel et creux.

Au niveau des images dont sont capables ces deux modéles, je trouve que la Sampan a un coté un peu cinémascope : sur les tests de voix, elle a fait de grandes bouches (un peu, si vous voulez, une bouche qui irait d’une enceinte à l’autre). Par opposition, l’Iroise pose la scene (elle definit une echelle) et tout se joue à l’interieur. Et, comme déjà remarqué avec cette gamme, elle « verouille » cette scene.
L’Iroise offre une scene concave, qui va loin derriere elle ; la Sampan une scene convexe.

Mais toutes deux de très bons modéles.

Acte III, ajout d’un caisson aux Iroise.

Le dénouement sera rapide.
Et pour une fois, les conseilleurs sont les payeurs, puisque j’ai du me coltiner le caisson chez Alain, pour verifier ce que je lui disais.

Ajouter un caisson dans son installation n’est pas pour avoir plus de grave. Mais bien pour jouer la carte du tri-phonique, c'est-à-dire filtrer le grave pour en debarasser l’Iroise, et le refourguer au Thor qu’on placera dans un endroit judicieux.

Cependant, vous nous connaissez, nous avons quand même joués la carte du caisson pour avoir plus de grave.
Et la, encore une fois nous sommes unanimes, en tout cas dans le local d’Alain, ce n’etait pas necessaire du tout.
Une fois un ajustement rapide obtenu (en niveau), et après un branchement par câbles hp, donc coupure à 80 hz, ce qui reste comme marge est faible. Quand on étéint le caisson, il nous manque à peine quelque chose.

Pour ma part, ce petit quelque chose etant plus physique (30 oblige), je l’ai préféré au grave de base.
Mais Alain pourra faire l’économie d’un caisson.

Par contre, sur le plan « therapeutique », c'est-à-dire en correction, nous n’avons pas pu trouver de solution. Nous avons bien trouvés des coins crades, c’etait pire, mais rien qui n’améliore. La aussi, nous avons tentés plusieurs positions.

J’en suis quite pour m’etre descendu / remonté le Thor sur six étages.

Et, c’est déjà l’heure de partir.
Je remercie vraiment Madame Alain et Alain, pour leur charmant acceuil, et je déplore juste qu’ils soient tombés dans le piege facile de, hélas, considerer l’Heinekein comme une biére.

Et bien sur, un grand merci à U pour les trajets !!
On a deux vies, la deuxième commence le jour où on réalise qu'on n'en a qu'une...
Avatar de l’utilisateur
Walt Distrait
Eleveur de caissons, mais pas que...
 
Messages: 11291
Inscription: Dim 11 Oct 2009 14:55
Localisation: Loiret

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Walt Distrait » Dim 8 Mai 2011 12:17

Questions à Alain

Comment devient-on Cabassiste ?

J'avais entendu, lors de la bringue traditionnelle de fin d'armée, du côté de Rennes, une paire de colonne Cabasse ( impossible de me rappeler ce que c'était ) et j'y avais été sensible. Ensuite je n'ai pas approfondi la filière hi-fi, pour des raisons diverses et variées, pour m'y intéresser plus sérieusement en 2006.

Qu'aviez-vous avant ?
Enceinte Siare DF 300, ampli Marantz PM630, ( qui fonctionne toujours ) lecteur CD Sony CDP-292 ( qui fonctionne lui aussi encore ) puis en 2007 je suis passé à des Sloop M4 sur un Nad C350 puis sur l'ensemble C272-C162. Après les Sloop j'ai eu des Clipper et après les Clipper, les Iroise 500.

Quelles etaient vos attentes ?
Trouver une certaine émotion, des frissons, une qualité d'écoute, pouvoir écouter fort sans fatigue auditive

Si c'etait à refaire ?
Question difficile.....connaissant le peu que je connais, huuuum, je pense que je ne me prendrais pas la tête à trouver le "graal", et que je me contenterais de peu

Pourquoi avoir choisi telles electroniques ?
Je n'ai pas pu me faire préter les Cairn, j'ai donc acheté en aveugle, l'esthétique rentre en ligne de compte aussi, mais sans non plus avoir un poids dans la décision finale. Si l'écoute ne m'avait pas plu, j'aurais revendu pour trouver autre chose.

Quels sont les problémes que vous avez rencontré ?
?

Quels traitements avez-vous réalisés (ou projettez-vous de réaliser ?)
Pas de traitement spécial, à part les tapis au sol. Je suis conscient qu'il y a toujours moyen d'améliorer le rendu sonore d'une pièce, et en particulier chez moi, ou plus exactement chez nous, et cela à son importance.

Comment rangez-vous vos Cd/DVD ?
Par ordre alphabétique. De plus je les note dans un répèrtoire

Etes-vous satisfait de votre installation ?
Oui, tout à fait. Même si je sais qu'il y a mieux. Ce qui dicte mes choix sont
- Un budget maximum et s'y tenir
- Le waf
- Et surtout, le plus important, c'est d'écouter la musique que l'on aime

Quels sont vos 10 (ou 5) disques cultes ?
Pas facile la non plus, il n'y a pas d'ordre établi et cette liste n'est pas exhaustive;

- John Lee Hooker : " Child out "
- Florent Pagny : " Baryton "
- Eric Clapton : " Unplugged "
- Pink Floyd : " The Wall "
- Dire Staites : " Alchemy "


Quels sont les points forts et les points faibles de votre installation ?
Points forts, ou disons qui me plaisent :

- Clarté dans le message
- Pas de fatigue auditive
- Mariage avec la pièce
- C'est beau

Points faibles :
- Aucun......... nan c'est pas vrai
- Un léger manque dans le bas du spectre, mais léger, léger
- Sur le lecteur, manque de rapidité dans le choix des plages
- Pièce claire

Image
On a deux vies, la deuxième commence le jour où on réalise qu'on n'en a qu'une...
Avatar de l’utilisateur
Walt Distrait
Eleveur de caissons, mais pas que...
 
Messages: 11291
Inscription: Dim 11 Oct 2009 14:55
Localisation: Loiret

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede selvageski » Dim 8 Mai 2011 16:16

super walt !!!!

en ce qui concerne votre ressenti des voix sur la sampan .....
j'avais la même chose sur mes cotre !
me semble même que j'avais écris : la chanteuse semble en lévitation avec une bouche de deux metres de large

ça plait .......mais avec plus de recul on se rend bien compte que ce n'est pas crédible
Cabasse pacific SCS -Iroise MC . intégré Bow Technologies : Wazoo XL. Bow Technologies Wizard II
Avatar de l’utilisateur
selvageski
Equipe du forum
 
Messages: 671
Inscription: Dim 11 Oct 2009 15:37
Localisation: arriere pays niçois

Re: Ecoute chez Alain : 98km, 1h02

Messagede Iannoa » Dim 8 Mai 2011 16:27

Eh beh on parle pas beaucoup apero/bouffe dans ce post :mrgreen:
C'est rigolo qu'au fil des heures de l'ecoute les Sampan soient passées de l'étape de "pas bonnes" après les Iroises à l'état ou on lui trouve des avantages. Et je suis d'accord avec tout (je n'etais pas là hein mais je connais bien les 311, et un peu les Iroises).
Comme nous en avons discuté tout à l'heure, une Sampan après une Iroise c'est agréssif, genant même, s'eut été pire avec une Clipper.
C'est un peu le bémol que je mettrai à ce genre d'écoute, difficile de prendre position en peu de temps. Problème de l'adaptation de l'oreille surement .....
En tous les cas comme d'hab tes talents d'écrivain journalistiques sont indéniables et CR super agréable à lire; et sur le fond je suis d'accord. Encore une fois la confirmation que les anciennes (ce cette époque 80's !) sont plus brillantes et parfois fatiguantes surtout dans un local clair.
Bonne journée à tous et merci de nous avoir fait partager cette journée.
Avatar de l’utilisateur
Iannoa
Pastis sans eau... autrement surnommé Troll 1er !
 
Messages: 12518
Inscription: Mar 13 Oct 2009 13:44
Localisation: Auvergne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les écoutes chez les particuliers


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron